Démarrer l'allemand en partant de zéro : mon expérience d'auto-apprentissage avec Assimil


Mes chers amis,

Il y a quelques semaines, j'étais joie*, j'étais amour**, j'étais jubilation*** : j'avais ENFIN FINI mon auto-apprentissage de l'allemand avec la méthode Assimil.

J'ai décidé aujourd'hui de partager avec vous mon expérience car je sais que nous sommes très nombreux à vouloir apprendre une nouvelle langue en partant de peu, voire même de zéro et je serais ravie de pouvoir vous aider un petit peu. Je ne suis évidemment pas payée pour vous faire ce retour hein, c'est du 100% vécu, à la sueur de mon petit front ;)

Le contexte  
Je ne parlais pas un mot d'allemand et n'avais aucune connexion, malheureusement, avec le monde germanophone. Ceci dit, je parle déjà deux autres langues (anglais et espagnol) ce qui je pense est toujours un atout pour apprendre une nouvelle langue.

Ma motivation ? 
J'ai une fascination pour le suisse-allemand, et rien ne me plaît plus que l'accent des Suisses-Allemands en train de parler français. C'est joyeux, sautillant, doux. Je suis fascinée je vous dis !

Le choix de la méthode
Je voulais donc apprendre le suisse-allemand mais j'ai rapidement dû me raviser. Problème : je n'ai trouvé aucun cours, aucune méthode pour apprendre le suisse-allemand sans avoir déjà des bases d'allemand. => L'allemand ce sera alors.

J'ai commencé par regarder les cours dits "traditionnels", on en trouve, beaucoup. Problème : le prix. C'est très rapidement des milliers de francs par année, encore un peu plus quand ce sont des cours individuels. J'apprends aussi qu'en tant que grande débutante, les résultats sont laborieux, mieux vaut s'inscrire avec déjà quelques bases.
=> Je bloque un peu là.

Pas encore découragée, je cherche alors des méthodes moins chères : "en ligne", "à distance", "auto-apprentissage" sont des mots que je croise souvent. Les forums d'apprentissage de langue pointent les bénéfices des voyages de longues durées à l'étranger ou encore des petit(e)s-copain(e)s étrangers... ce qui n'est pas une option pour moi. A force d'arpenter le web, je commence à compiler de nombreux commentaires enthousiastes sur la méthode Assimil...
=> Ce sera la méthode Assimil. Son prix : environ 65 euros !

Comment ça marche ?
Il s'agit d'un petit livre (format poche) accompagné d'un CD (ou de mp3 à télécharger). Il y a en tout 100 leçons qui commencent toujours par un dialogue suivi de deux exercices. Toutes les dix leçons, il y a un point grammaire.

Le concept, c'est l'assimilation intuitive qui "s'inspire du processus naturel qui permet à chacun d'acquérir sa langue maternelle".

Ce qu'en dit la marque
Cette méthode d'auto-apprentissage révolutionnaire repose sur un principe simple et efficace : l'assimilation intuitive. Elle s'inspire du processus naturel qui permet à chacun d'acquérir sa langue maternelle. Très progressivement et grâce à des dialogues vivants, des notes simples et des exercices, Assimil vous amène au niveau de la conversation courante.
  • Durant la première partie de votre étude, la phase passive, vous vous laissez imprégner par la langue en lisant et en répétant chaque leçon. 
  •  Dans la seconde partie, vous abordez la phase active qui vous permet d'appliquer les structures et les automatismes assimilés tout en continuant à progresser.
En quelques mois, vous parlez sans effort ni hésitation, de manière très naturelle.
Nos points forts :
    1. Des dialogues vivants et utiles
    2. Un choix de situations réalistes et actuelles
    3. Une progression systématique pour consolider vos acquis
    4. Des commentaires culturels passionnants
    5. Un style humoristique unique et éprouvé  
Ce que j'en pense
Eh bien hormis quelques envolées lyriques que je vais adresser ci-dessous, c'est vrai. Sérieusement vrai. Vraiment vrai.

Alors ce ne sera pas sans effort clairement. L'auto-discipline étant un des arts les plus durs de la terre à maitriser, va falloir être très imaginatif en termes d'auto-récompense aussi !

Et c'est là que vient ma plus grosse déception vis-à-vis de la méthode : POURQUOI ANNONCER 3 MOIS ?!? (<= on sent ma frustration là ou bien ... ?). Eh oui, à raison d'une demi-heure par jour, et donc d'une leçon par jour, en 3 mois, vous êtes censés parler allemand à un niveau B2. Je sais pas qui y arrive, moi, que nenni, impossible, nada, nichts, rien.
En réalité,
     - c'est plutôt entre 6-10 mois qu'il faut compter
     - une demi-heure, c'est peut-être le temps que prennent les leçons du début, mais plus on avance,
       et plus cela tend vers la bonne grosse heure.

Le reste, c'est t-o-u-t vrai. Et j'ajoute même quelques points :
     - Les dialogues sont hyper concrets, réalistes et utiles.
     - Le vocabulaire appris pourra immédiatement être réutilisé et vous pourrez observer les yeux
       ébahis de vos interlocuteurs car vous aurez une réelle connaissance de la langue parlée actuelle.
     - Lors des leçons de grammaire, il y aura toujours un dialogue de récapitulation : vous serez à
       chaque fois surpris par vos progrès ! Assimilation intuitive, inconsciente mais bien visible ;)
     - Les petits encarts culturels ne sont peut être pas "passionnants" mais hyper intéressants, ça oui !
     - L'humour est toujours présent ce qui dédramatise considérablement l'apprentissage (bien qu'aussi
       un poil perturbant pour comprendre le contexte parfois, l'humour ne conduisant pas toujours à
       des chutes "logiques").
     - L'accent est mis sur la langue parlée : vous pourrez donc parler à la fin de la méthode. ça parait
       bête dit comme ça, mais combien de cours de langue se soldent par un solide bagage
       grammatical et une incapacité quasi pathétique à suivre une conversation et s'y engager ?
    - Le prix. Franchement, c'est dérisoire étant donnés les résultats.

Mon plus gros challenge : la gestion de la frustration 
ou "bonjour, j'ai à nouveau 3 ans, j'ai plein de choses à dire à ce monde et je ne peux pas car la seule chose qui sort de ma bouche est un amas de sons informes..."

Ce que je n'avais pas du tout prévu en me lançant dans cet apprentissage, c'était l'ampleur du défi. Apprendre une langue, c'est accepter de retourner en enfance, à l'âge où des onomatopées sortent de votre bouche alors même que vous pensez faire une phrase, à l'âge où finalement, on est un petit animal s'exprimant avec des gestes, des regards. Je me suis sentie dans une prison lors des débuts, et une telle sensation, c'est assez insupportable.

J'ai dû faire un gros travail de remise en question afin de poursuivre la méthode. La patience n'a jamais été mon fort, la gestion de la frustration non plus. Saupoudrez cela de perfectionnisme, et vous obtenez mon cocktail détonant. Eh bien, mes amis, j'ai ga-lé-ré.

Et je ne dois pas être la seule, étant donnés les petits messages de soutien disséminés tout au long du livre. C'étaient mes bouées de sauvetage, je m'y accrochais comme une désespérée, les lisais avec anticipation, les relisais à chaque fois que je sentais monter la colère de la frustration en moi... aujourd'hui je ris de moi de bon coeur, mais sur le coup, mandieu mandieu...

Ce que j'aurais aimé ?  Un forum de soutien des "assimilateurs", un peu comme des réunions des alcooliques anonymes. "Bonjour, moi c'est Maurine, Assimil Allemand, 5 jours, envie de brûler le livre, le découper, le manger, bref, lui faire du mal", "Bonjouuuuur Mauuuuuriiiiiine".

Mon conseil
Lancez-vous. Votre envie de découvrir une nouvelle langue et culture vous honore. Ne sous-estimez pas la beauté de votre démarche, ni le défi qui vous attend. L'un, ne va pas sans l'autre.

---
Le nom : Assimil, L'Allemand (existe aussi pour de nombreuses autres langues)
Le prix : environ 65 euros
Le contenu : un livre et un CD
Le temps : entre 6 et 10 mois
Niveau atteint : tenir une conversation "simple", se raconter, commander une chambre, un café... un bon A2-B1.

---
(*), (**), (***) : j'étais comme ça en fait =>


---
Pour en savoir plus : site internet officiel de la méthode Assimil

PS1 : J'ouvre une nouvelle rubrique sur l'apprentissage, j'ai encore pas mal de petits trucs à partager avec vous :)

PS2 : "If I can-can, you can-can" & De l'importance d'avoir des activités parallèles : question d'entretien.

PS 3 : Etre pianiste, apprendre l'Allemand et modifier complètement son jeu ("je").

2 commentaires:

  1. Billy Saunders30 mars 2015 à 19:19

    Il y a un goût certain pour la masochisme de vouloir apprendre l'allemand seule.... Je te conseille 50 shades of Grey comme prochaine lecture :-)

    RépondreSupprimer
  2. Ahahaha, je vais y songer Billy :)

    RépondreSupprimer

Le Carnet de Maurine, c est un blog suisse qui se veut comme un carnet de réflexions que l on pourrait ouvrir à n importe quelle page : un sujet en menant tout naturellement à un autre. Une aventure guidée par la curiosité... A l abordage !

Le Carnet de Maurine © 2014-2016. Fourni par Blogger.