Le "millet du Prophète" (Kéfir de lait)

Kefir de lait, millet du prophète, kéfir de lait

"Traditionnellement, le lait auquel étaient ajoutés les grains de kéfir était conservé dans des sacs en cuir. La journée, ils étaient exposés au soleil. Le soir, ils étaient suspendus près du feu. On les accrochait également près de la porte d'entrée. Chaque visiteur touchait le sac, d'un geste presque religieux, avant d'entrer."
[Peter Bauwens, Kéfir de fruits et de lait]


Cela doit faire à peu près un mois que je fais du kéfir maintenant, et je dois dire que les résultats de cette petite expérience ont été bien au-delà de mes attentes ! Le kéfir est une sorte de boisson miracle utilisée depuis des siècles par les populations du Caucase. C'est une culture qui se transmet de génération en génération puisque les "grains de kéfir" se multiplient, on peut alors les donner et répandre la bonne pratique.

Le kéfir est un concentré de probiotiques, particulièrement recommandé lors de troubles intestinaux et de flores, à la fois intestinale et vaginale, perturbées. Il contribue aussi à une bonne digestion et est riche en vitamines. Bref, du 100% naturel dans lequel le corps aime puiser pour conserver son équilibre si subtile.

Pour fabriquer du kéfir, nous avons de besoin de "grains de kéfir" que je préfère appeler "millet du Prophète" ; nettement plus romantique. Cela ressemble a de minis choux-fleurs, il semblerait que ce soit l'association de lactobacilles et de cellules de levures de lactose vivantes (source ici). Il suffit de mélanger du lait de préférence, cru, frais, bio et entier (tout autre type de lait est aussi valable, il faut juste éviter le lait UHT) aux graines et attendre 24h. Séparer le lait des graines et recommencer.

Le kéfir obtenu a alors l'aspect d'un yaourt liquide pétillant et légèrement aigrelet.

La vidéo ci-dessous explique parfaitement le processus :



Pour ma part, ne pouvant consommer l'ensemble des dérivés du lait de vache, je fabrique un kéfir de lait de chèvre. Je trouve cela délicieux ! Et j'ai pu apprécier un véritable mieux-être au niveau de mes intestins ... et de ma peau !

Deux petits conseils : 1/ évitez de commander vos graines en fin de semaine afin qu'il ne reste pas coincer toute une journée à la poste le dimanche, il s'agit d'un organisme vivant 2/ vos graines auront sans aucun doute besoin d'un petit temps de (ré)adaptation, du coup, soyez patient(e) avec vous-même les premières fois.

Je crois que je n'ai rien oublié, du coup, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une belle fabrication ! Et tenez-moi au courant :)



(Crédit Photo : happenstance.ch)
PS 2 : Ohé, vous ne pouvez pas être aussi nombreux à passer consulter cet article sans me laisser de petits mots ! :) Je veux vous connaître !

1 commentaire:

  1. Bonjour Maurine
    Primo :il faut éviter de toucher le champignon avec les doigts.
    Secundo:surtout ne pas utiliser un mixer (le fer tue le champignon)
    Tertio: recouvrir le bocal d'une gaze (le champignon respire)non avec un couvercle hermétique.
    enfin le stocker dans un endroit frais et dans l'obscurité.
    Cordialement
    Maher

    RépondreSupprimer

Le Carnet de Maurine, c est un blog suisse qui se veut comme un carnet de réflexions que l on pourrait ouvrir à n importe quelle page : un sujet en menant tout naturellement à un autre. Une aventure guidée par la curiosité... A l abordage !

Le Carnet de Maurine © 2014-2016. Fourni par Blogger.